10 raisons prouvant que Marc Lévy est meilleur que Guillaume Musso

 

11 février. Voilà une date depuis longtemps mise en avant sur vos calendriers. Et pour cause : vous irez faire la queue chez votre libraire favori pour acheter dès sa sortie le dernier Marc Lévy, fraîchement paru ! Sauf qu’aujourd’hui, notre cher auteur à succès s’est vu attribuer un rival d’envergure par la presse. Son nom ? Guillaume Musso. Vous avez très bien lu.

Alors, d’aucun dirait qu’ils ne sont absolument pas comparables (tout à fait d’accord), qu’ils sont loin d’écrire la même chose (je vous l’accorde également), ou encore que le talent de l’un n’égale en rien celui de l’autre. Largement de quoi vous offusquer, et à raison. C’est pour cette raison qu’il est grand temps pour moi de prendre parti, et de vous montrer la voie à suivre. Rien que ça !

 

C’est ainsi que sont nées les dix raisons de préférer Marc Lévy Le Grand à Guillaume Musso Le Jeune. Et quand bien même vous ne me croyez pas, faites au moins semblant. Comme moi.

 

1ère raison 

 

Un peu de respect pour les aînés ! Comment cela, aucun rapport ? Bien sur que si. Notre Marc Lévy national fêtera en fin d’année ses 55 ans, là où Guillaume Musso entre – seulement – dans sa quarante-deuxième année. Un point donc pour notre auteur favori, qui dispose donc de 13 ans d’avance, et qui est donc de 13 ans plus mûr. Ça se sent dans ses livres, n’est-ce pas ?

 

2ème raison

 

Avec Marc Lévy, quand il n’y en a plus, il y en a heureusement encore. Grâce à ses seize romans sous le bras, il bat bien évidemment Guillaume Musso, qui n’en a que.. Treize. Ah, du coup on me souffle dans l’oreillette que non, notre Marc Lévy n’écrit pas un livre toutes les deux heures (durée moyenne de lecture de l’un de ses livres, je suis gentille). Zut. L’avantage, c’est que vous aurez clairement le temps d’aller savourer d’autres livres, ou un bon chocolat chaud.

 

3ème raison

 

Vous pleurez forcément, avec ses livres. Reste à savoir si vous pleurez parce que c’est beau, parce que c’est triste, parce que c’est court, ou simplement parce que quelqu’un coupe des oignons juste sous votre nez.

 

4ème raison

 

Vous n’aurez aucun mal à comprendre Marc Lévy, loin de lui l’idée de vous perdre avec des choses bien compliquées. Non, ce n’est pas qu’il ne sait pas le faire, juste une façon pour lui d’être sûr que vous comprendrez le moindre de ses mots. Le moindre, oui.

 

5ème raison

 

Le nom même de Marc Lévy est devenu synonyme d’évasion dans le dictionnaire de l’Académie Française (comme quoi, il n’y a pas que l’orthographe qui change de nos jours). Avec lui, vous pouvez successivement tomber dans le coma, sortir de votre corps, tomber amoureuse en étant une sorte d’ectoplasme, et même avoir votre garde-robe sortie tout droit des magazines. Littéralement. Quelle femme, à une date si proche de la Saint-Valentin, n’a pas rêvé de pouvoir avoir chez elle toutes les tenues qui lui font envie sur papier glacé ? Marc Lévy vous l’offre, alors que demande le peuple !

 

6ème raison

 

L’avantage également avec Marc Lévy, c’est qu’il vous fait voyager, bouger. En effet, vous allez forcément vous déplacer jusqu’à votre étagère ou votre bibliothèque pour prendre ce livre.

 

7ème raison

 

Vous pouvez relire ses livres autant de fois que vous voudrez, vous ne vous en lasserez jamais. Probablement parce que plus vous en lirez, plus vous finirez par les confondre.

 

8ème raison

 

Grâce aux titres donnés à certains de ses ouvrages (pas tous, ce serait mentir), vous pouvez faire des phrases de toutes sortes. Vous ne me croyez pas ? Pourtant : Et si c’était vrai… que La prochaine fois, Le voleur d’ombres pourrait se faire Une autre idée du bonheur à travers Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites ? Il faut tout de même dire que sur ce point, Guillaume Musso a tendance à marcher dans les pas du maître.

 

9ème raison

 

Si vous voulez devenir polyglotte, vous avez là l’auteur qu’il vous faut ! Grâce à lui, ce n’est pas moins de 49 langues que vous pourrez potentiellement apprendre à travers les différentes traductions de ses livres. Vous avez toujours voulu apprendre le tchèque ? Eh bien, notre auteur préféré a pensé à vous.

 

10ème raison

 

Avantage notoire pour cette dernière raison de préférer Marc Lévy. En effet, ce dernier a vu son tout premier livre, Et si c’était vrai…, adapté au cinéma. Produit par Steven Spielberg, tout de même, Messieurs Dames ! Preuve de succès. Il a même, suite à cela, reçu une récompense : le Gérard du plus mauvais film étranger en 2006.

 

Tout cela pour dire qu’il n’y a pas à tergiverser, le talent est sans conteste bien là. Bien ancré, profondément, à tel point que certaines mauvaises langues diraient que l’on creuse encore pour le trouver.

Ne vous reste donc plus qu’une seule chose à faire : courir acheter L’Horizon à l’envers qui vient de sortir. Et si, par malheur, vous le dévorez (métaphoriquement, si vous avez faim, mieux vaut acheter autre chose), soyez sans crainte ! Nos deux auteurs de renom se sont mis d’accord pour faire leurs sorties à intervalle d’un mois. Il ne vous restera donc plus qu’à attendre le 24 mars pour courir de nouveau acheter, cette fois, le dernier Guillaume Musso, La fille de Brooklyn.


 

— Nev’

 

1 http://www.slog.fr/marclevy/biographie

2 http://www.allocine.fr/film/fichefilm-59948/palmares/

Une réflexion au sujet de « 10 raisons prouvant que Marc Lévy est meilleur que Guillaume Musso »

  • Vous avez parfaitelent raison..le dernier Levy que je viens de lire n’a aucun intérêt…l’écriture, les phrases, rien ne m’ accroché..
    Il est loin le temps où ses premiers livres se lisaient avec plaisir…
    Lire Musso par contre est un vrai bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *