L’Agoraphobie

Mardi. Sept heures du matin. Je m’apprête à prendre le métro pour aller travailler. Il y a cinq arrêts entre celui où je monte dans le train et celui où je sors. Cinq arrêts c’est treize minutes de trajet. C’est rien treize minutes. C’est ce qu’il me faut pour aller chercher le pain de chez[…]

L’art des prénoms dans la fantasy

Avec la fantasy, exit la banalité, bonjour l’extraordinaire, l’atypique et le dépaysant ! Le prénom du héros et des personnages qui l’accompagnent sont comme des reflets des mondes où ils évoluent, et des aventures qui les attendent, ou plutôt ils sont censés refléter la richesse et la complexité de l’univers où se situe l’intrigue. Impossible d’en[…]