Exofictions

10 novembre 2015
Les portraits chinois, ça vous parle ? “Et si je devais être ceci, je serais..”. L’exofiction, c’est ça, mais avec la vie des auteurs. Ici, on s’amuse à réécrire leurs vies telles qu’ils ne l’ont jamais eu !
  • Exofiction Saint Exupéry et le Petit Prince

    Exofiction Saint Exupéry et le Petit Prince

    Beaucoup se demanderont, le jour où ils sauront tout ceci, pourquoi je n’ai jamais rien dit. Pire, pourquoi n’ai-je pas rapporté la vérité ? Ces personnes penseront alors que si j’ai pu mentir sur ce point, rien ne m’empêche d’avoir menti à d’autres niveaux. La logique des grandes personnes fonctionne ainsi : si une mauvaise[...]Read More »
  • Le Destin de monsieur Proust

    Le Destin de monsieur Proust

    Les rares flocons qui osaient s’écraser sur le sol de la rue rappelaient d’eux-même l’hiver tel que chacun pouvait le connaître : l’hiver véritable, le froid sur les joues rougies, réchauffées devant un âtre bienfaiteur. Et si ces maigres flocons, encore un peu chétifs, ne renvoyaient qu’à l’image de la fraîcheur de la saison, les[...]Read More »
  • Asphyxie

    Asphyxie

    La nuit était fraîche, sans pour autant être froide. L’homme étendu dans le lit minuscule d’une chambre toute aussi petite s’était refusé à allumer la cheminée qui ornait la pièce. Plus jamais, s’était-il dit. Tout en sachant qu’un jour ou l’autre viendrait le moment où il n’aurait pas d’autres choix : faire abstraction de ses[...]Read More »
  • L’enfant de la Shelley

    L’enfant de la Shelley

    Aujourd’hui, j’ai deux cents ans, selon le décompte qu’en fait l’être humain. Je ne parle pas d’aujourd’hui comme d’une date exacte, mais c’est là un terme que vous utilisez tous sans compter. Et malgré toutes ces années, je ne sais encore si je fais partie de votre humanité, ou d’autre chose. Mon créateur n’a pas[...]Read More »
  • La pièce mystérieuse

    La pièce mystérieuse

    – Alexander, raconte-nous encore ta découverte, demanda Patrick. – Ça doit bien faire la centième fois que je te la raconte en vingt ans. – Alors tu n’es plus à ça près, répondit le vieil homme dans son fauteuil. Toutes les personnes âgées de cette maison de retraite sourirent à la répartie du fameux Patrick.[...]Read More »
  • Shakespeare à cette adresse

    Shakespeare à cette adresse

    Le vieil homme appose sa dernière signature d’une main tremblante que l’âge excuse tout autant que la vie qu’il a menée. Il signe ainsi sa dernière lettre, une autre forme de testament qui ne sera connu que d’une seule et unique personne : Susanna, sa fille. Son testament officiel, quant à lui, se trouve très[...]Read More »
  • Coeur d’Harlequin

    Coeur d’Harlequin

      Ils incarnaient le couple parfait, s’accordant tous deux à merveille, au-delà des apparences. 1949, au crépuscule de la guerre que les Alliés avaient fini par remporter, ils avaient ouvert un commerce dont ils ne soupçonnaient pas encore le succès, ni l’étendue. Mais leur volonté de fer et leurs idées novatrices ne pouvaient que les[...]Read More »
  • La Magie de Noël

    La Magie de Noël

    Il est né le divin enfant Jouez hautbois, résonnez musettes Il est né le divin enfant Chantons tous son avènement     Le travail avait commencé depuis une heure déjà, et Stephen patientait hors de la salle d’accouchement où se trouvait sa femme, attendant avec nervosité la venue de la cadette de la famille. Avec[...]Read More »
  • L’histoire d’Arthur Parker et Paul Barrow

    L’histoire d’Arthur Parker et Paul Barrow

    À l’époque, tous les journaux ne parlaient plus que d’eux, leurs visages étaient connus de tous, et leur histoire répugnait presque autant qu’elle faisait rêver. Les amants romantiques, recherchés à travers tout l’hexagone, ne sont plus aujourd’hui qu’un souvenir que seul le brouillard capte encore. Les côtes françaises ne leur étaient pas invisibles, pas encore,[...]Read More »
  • Le prix de la liberté

    Le prix de la liberté

    Le soleil n’est pas encore levé sur le petit village jouxtant la capitale, lorsqu’un garçon s’introduit par une fenêtre entrebâillée, à la seule vue du silence nocturne. Personne dans les environs n’aurait pu le suivre jusqu’à cet étroit passage, le volet se refermant derrière lui comme une grille de souricière. Personne n’aurait pu dire ce[...]Read More »