Adieu monde cruel

Eh oui, je ne lis pas que des mangas ! Je lis aussi des grands livres avec des images dedans ! Des BDs, oui, c’est comme ça que ça s’appelle, il paraît… Bref, aujourd’hui je vais vous présenter une de mes découvertes récentes, publiée par les éditions Bamboo, dans leur collection Grand Angle, intitulée Adieu monde cruel ! et réalisée par S. Massard, J. Rousselot et N. Delestret.

Alors, je vais commencer par parler de la forme, parce qu’en vrai, c’est là-dessus que j’ai le moins de choses à dire. J’ai du mal avec le style graphique des bandes dessinées en général, et il est rare que j’arrive à accrocher sur cet aspect. Adieu monde cruel ! n’échappe pas à la règle, cependant j’ai trouvé le trait agréable et même si je n’ai pas été visuellement transcendée, il n’y a rien de particulier à reprocher à ce titre sur le plan graphique. Les couleurs sont belles, les personnages sont soignés, donc, c’est plutôt un bon point.

Parlons maintenant de l’histoire. Adieu monde cruel ! est un ouvrage en un seul volume, qui m’avait interpellée par son titre, ma foi… particulier ! Pour résumer, cette BD introduit quatre protagonistes qui se sont rencontrés sur le net, et qui se sont donné rendez-vous pour un suicide collectif. Avec la volonté de rester de parfaits inconnus, ils se retrouvent, en échangeant brièvement quelques mots, et s’enferment dans une voiture pour mourir asphyxiés. GROSSE. AMBIANCE. ME DIREZ-VOUS. Seulement, loin d’être une histoire déprimante et glauque, Adieu monde cruel ! suit au contraire une voie menant vers l’espoir. En effet, les quatre personnages rencontrent quelques difficultés en essayant d’atteindre leur but collectif, et finissent par s’ouvrir les uns aux autres en surmontant les obstacles qui leur font face.

L’histoire, partie de base sur le thème du suicide, présente alors des protagonistes qui s’entraident et qui reprennent goût à la vie au fil des pages. C’est pour cela que j’ai apprécié cette bande dessinée d’ailleurs, moi qui aime les œuvres qui présentent des messages optimistes et positifs, je n’ai pu qu’adhérer au concept. Cependant, je reste quand même sur ma faim car j’ai trouvé que le sujet était traité un peu légèrement. Tout semble trop facile, trop rose, trop mignon… Les personnages et leur background manquent de profondeur, hormis pour le plus âgé, et encore. Je trouve qu’un seul tome c’est bien peu pour un sujet aussi complexe et sensible.

Par contre, à l’inverse, le gros bon point, c’est la diversité des personnages, qui est un détail important et que j’apprécie énormément. Ils ont beau être différents sur tous les plans, ils ont tous leurs forces, leurs faiblesses, et restent unis malgré des personnalités ainsi que des milieux sociaux totalement opposés.

En conclusion, Adieu monde cruel ! est une BD agréable à lire, qui est touchante, parfois drôle, mais qui aurait mérité un peu plus de profondeur et de relief dans son scénario afin d’être encore plus prenante.

 

– Akïra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *