Clermont Geek Convention

Il était une fois, une petite renarde qui se rendait à une convention…

Bonjour les amis ! Vous le savez si vous me suivez sur le Twitter, dimanche dernier je suis allée à la Clermont Geek Convention (située, comme son nom l’indique, à Clermont-Ferrand, rpz l’Auvergne tmtc).  Cela faisait de nombreuses années que je n’y avais pas mis les pieds, et j’ai été ravie de voir à quel point elle avait pris de l’ampleur ! Du coup, petit tour de ma journée pour vous faire visiter !

Accompagnée de ma bestah’ (♫ ne me laisse jamais seule ♫… non pardon, c’est moche comme référence…), et de sa moitié, j’ai découvert le rez-de-chaussée « boutiques » après avoir salué mon cousin et argumenté sur la puissance de l’Alliance avec un de ses potes (parce que Alliance > Horde, les vrais savent). Bon, les parties shopping dans les conventions, c’est un peu tout le temps pareil en soit, et pourtant, tu trouves toujours un moyen de dépenser de l’argent…

« Oh la jolie peluche !… Oh, un kigurumi licorne !… Oh, un poster géant !… »

Les stands de la CGC étaient bien fournis, bien diversifiés, avec quelques parties « créatives » où l’on pouvait voir des artistes qui présentaient leur travail, en badant un peu parce que c’est trop beau alors que toi tu galères à faire un bonhomme bâton… Il y avait également deux scènes, une petite avec notamment des animations cosplay (LE COSPLAY C’EST LA VIE ♥) et une grande, style amphithéâtre, pour des talk-shows un peu plus « sérieux ».

La répartition était d’ailleurs plutôt bien faite : au rez-de-chaussée, on pouvait donc trouver les boutiques et de quoi se restaurer, et à l’étage, on retrouvait les libraires/éditeurs/invités. Je suis donc allée saluer mes adorables libraires de Momie Manga, qui avaient pour l’occasion invité Maliki et avaient un stand tout grand, tout beau ! Et j’ai eu la chance de croiser Pierre Séry, le responsable de Kotoji Editions, qui avait également un stand et avec qui j’ai pu discuter. Toujours aussi gentil, il m’a accordé un peu de son temps et quelques précieux conseils, et ça, ça fait infiniment plaisir.

Niveau « guest » j’ai été triste de constater que j’avais loupé Studio Vrac, qui n’étaient présents que le samedi, mais j’ai quand même pu apercevoir pas mal de têtes connues ! La CGC a notamment invité cette année le Chef Otaku, Kayane, Fred of the Dead et les VoxMakers (et d’autres, mais ceux-ci sont les seuls que j’ai aperçus/reconnus…). C’est toujours plaisant de pouvoir croiser des personnes un peu « famous » dans les conventions n’ayant pas une ampleur de dingue, parce que, au moins, ils ne sont pas noyés derrière une foule de fans déchaînés, et on peut aller les voir pour discuter ou faire une photo sans avoir besoin de faire la queue pendant trois heures et demie.

En bref, ce fut très sympathique, avec une super ambiance ! J’ai été ravie de croiser quelques cosplay superbes (cœur sur la demoiselle qui faisait Kuro de Servamp ♥) et que plusieurs personnes reconnaissent le personnage du mien (Izaya – Durarara), me permettant d’avoir des free hugs, de grands sourires, et de me rappeler à quel point les conventions manga sont fabuleuses !

Petit (gros) bon point d’ailleurs pour la CGC : le prix réduit pour les cosplayeurs ! C’est super chouette, et je pense que toutes les conventions devraient faire pareil, sachant que d’une, ça permet de récompenser un peu les gens qui se donnent du mal, et de deux, une convention manga sans cosplay, ce n’est pas une vraie convention.

Voilà les amis, c’était le petit reportage de votre Kitsune préférée, j’espère qu’il vous aura motivés à faire un tour à la CGC si vous êtes dans la région, et je vous dis à demain pour ma nouvelle vidéo !

PS/ J’ai oublié le gros point négatif… Il n’y avait pas de stand qui servait de la truffade !

– Akïra

2 réflexions au sujet de « Clermont Geek Convention »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *