Coup de cœur des Renards : Alma Éditeur

Avez-vous déjà entendu parler d’Alma Éditeur ? Les Renardes Lau, Manou et Queen’V ont décidé de vous faire partager leur coup de coeur.

Cette maison relativement récente a été créée en 2010 par Jean-Maurice de Montremy et Catherine Argand, deux anciens journalistes. Située tout près du jardin du Luxembourg à Paris, ces éditions ont tout pour plaire.

  • almalogorougeLeur emblème : le jabiru, un échassier à gros cou vivant en Afrique, Asie et Amérique du Sud. L’explication de ce choix n’a pas manqué de nous surprendre ! Outre le clin d’oeil au Penguin anglais, ou le visuel bien repérable sur la tranche de leurs ouvrages en librairie, les éditeurs d’Alma et le jabiru ont une réelle histoire en commun. Laissez-nous vous la conter… Lorsqu’il était petit, Jean-Maurice de Montremy se rendait, en compagnie de ses amis et cousins, au jardin des plantes où se trouvait un vieux jabiru couvert de sparadraps. Les jeunes enfants, le considérant comme un vieux sage, venaient lui demander conseil et lui raconter leurs histoires. Et si vous vous rendez sur leur site, vous pourrez remarquer que Jean Jabiru a sa place parmi les membres de l’équipe !
  • barbeLe soin apporté à leurs publications : des couvertures sobres et soignées pour les romans, illustrées pour les autres collections, les couvertures des Éditions Alma sont tout de suite identifiables. Les mises en page sont aérées, le papier très agréable au toucher… L’amour du travail bien fait se ressent à chaque page tournée, et ça, chez les Renards, on aime !
  • Leurs titres : Alors là, c’est un point très important (du moins dans les choix de Lau). Et les titres édités par Alma ont tout pour nous faire rêver, voyez plutôt : Giboulées de soleil (Lenka Hornakova-Civade, 2016) ; Je n’ai goût qu’aux pleurs que tu me vois répandre (Sébastien Bonnemason-Richard, 2013) ; La table du Titanic – 40 recettes avant l’iceberg (Xavier Manente, 2012) ; L’éléphant, le canon et le pinceau (Sanjay Subrahmanyam, 2016)… Entre humour et poésie, chaque titre est une invitation à la lecture et au voyage.
  • Leurs ligne et politique éditoriales : Jean-Maurice de Montremy et Catherine Argand souhaitent laisser leur chance à des auteurs inconnus et publient donc en priorité des premiers romans. Leur maison fonctionne comme une grande famille, où les auteurs sont choyés et suivis de près sur le long terme.

Nous sommes tombées sous le charme de cette jeune maison d’édition et vous conseillons nos nombreuses lectures :

  • plageUne plage au pôle Nord d’Arnaud Dudek, pour un appareil photo perdu et des histoires d’amitié.
  • La barbe d’Olympe de Gouges et autres objets de scandale d’Eli Flory, pour tout savoir sur les femmes qui ont un jour choqué le monde entier.
  • Cercles de Sylvain Matoré, pour un dur roman du déclin.
  • La Fractale des raviolis de Pierre Raufast, pour des récits gigognes qui débutent avec une boîte de ces fameuses pâtes fourrées.
  • La Variante chilienne de Pierre Raufast, pour des vacances pleines de rebondissements.
  • Tartes aux pommes et fin du monde de Guillaume Siaudeau, pour une histoire d’amour qui débute avec une boîte de maquereaux.
  • La Dictature des ronces de Guillaume Siaudeau, pour un séjour sur une étrange île qui recèle de surprises.
  • Pucelles à vendre, Londres 1885 de William Thomas Stead, pour la révolte que révèle un scandale victorien.

Nous espérons vous avoir donné envie de découvrir leurs livres !

Nous tenons également à remercier chaleureusement Catherine Argand pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Chercheurs d’or, voilà ce qu’ils ont voulu faire en créant la maison.” [1]

Et nous les en remercions.

— Lau, Manou & Queen’V

[1] https://blog.librairiedialogues.fr/2015/02/28/focus-sur-les-editions-alma/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *