Hatanna – Portrait chinois des Renardshâtifs #13

  • Si tu étais un livre ?

Aucune idée.


  • Si tu étais un écrivain ?

italo-calvinoItalo Calvino, parce qu’il est italien. C’est la troisième et avant-dernière langue vivante que j’ai apprise au cours de mes études. Trois voyages en Italie plus un à la frontière ont eu raison de moi. Je suis tombée amoureuse de ce pays. Ainsi tout ce qui touche à l’Italie me plaît. Je lis beaucoup trop et des choses beaucoup trop diverses pour avoir le temps de m’attarder sur un auteur. C’est assez rare que je lise plus de trois livres d’une même personne, ou alors il s’agit d’une suite qui m’a vraiment beaucoup plu. Il y a tellement de titres à découvrir que je ne peux pas me permettre de flâner trop longtemps autour d’un seul auteur. Ainsi j’ai découvert Italo Calvino avec Le Cavalier inexistant durant ma seconde et j’ai tout simplement adoré. À l’heure où les jeunes ont déjà perdu foi en la lecture, moi je l’ai retrouvée. Cet ouvrage, de même que Combat d’hiver de Jean-Claude Mourlevat ou Lettres de 0 à 10 de Suzie Morgenstern m’ont redonné goût à la lecture après qu’Harry Potter m’en ai dégouté. Eh oui ! Je suis peut-être l’une des rares personnes adorant les livres en général à n’avoir vraiment pas aimé cette saga, bien qu’ayant adoré les films, et donc n’en avoir lu aucun. Pour en revenir à l’Italien, ces livres sont intriguants, tordus mais bougrement intéressants. De plus, cet auteur est « excusé pour cause de décès » auprès des Oulipiens, ce qui est tout bonnement épique !


  • Si tu étais une expression, un proverbe ou une maxime ?

“Un seul être vous manque et tout est dépeuplé”, Lamartine. C’est une phrase que ma mère répétait souvent à la lecture des papillotes de Noël et selon les occasions. Non pas qu’il y ait eu un sens derrière ses mots, quoique. On ne saurait dire. Enfin bref. C’est une maxime que je trouvais parfois lourde de sens, parfois simplement belle. Sans parler de la poésie de la phrase, du charabia littéraire à dormir debout. Elle a simplement une représentation concrète dans le cœur des gens à certaines périodes de leur vie.


  • Si tu ne devais choisir qu’un seul des 1500 livres que tu possèdes ?

L’œuvre de Racine de 1769. Depuis ma rencontre avec un bouquiniste qui liquidait sa boutique à -40%, j’apprécie particulièrement les vieux livres. Cette rencontre fut une véritable révélation. L’amour du livre, l’objet-livre même, au sens propre du terme, était né. Ceux qui ont une histoire, un vécu. En l’occurrence, un bouquin qui a survécu à la Révolution française, la guerre contre les Prussiens et les deux Guerres mondiales, j’appelle ça un Papi méchamment balaise. Il est tout petit, tout mimi, un peu abîmé par le temps, certes, mais tout de même lisible. Quoique, ils avaient quand même de super bons yeux à l’époque pour lire des trucs aussi riquiquis. Enfin, de toutes mes possessions, ce livre est l’ancêtre suprême, le patriarche. Il ne sent pas le vieux. Il sent l’Histoire.


  • Si tu étais un costume ?

14886200_10210932491893056_1594220144_nUne belle robe corset pirate sexy. Pourquoi ? Comme le dit ma description je suis une pirate. Je rêve de cet univers. J’écris cet univers. Et pour les enfants, l’été, je me déguise pour les transporter dans cet univers. Aux heures où certaines rêvaient d’être Cendrillon ou Blanche-Neige, moi c’était le Capitaine Crochet, Ariel ou le Capitaine Jack Sparrow. Je n’ai pourtant guère pris le bateau dans ma vie – et l’expérience pour traverser la Manche fut assez désastreuse pour mon estomac – je n’aime pas la mer l’été mais plutôt l’hiver, quand il y a du vent et surtout personne sur la plage, mais je suis fascinée par le monde marin et celui de la piraterie. J’ai d’ailleurs craqué pour un documentaire Gallimard Jeunesse sur les pirates – il est MAGNIFIQUE. Cette fascination vient peut-être du fait que mon père ait été dans la marine. Allez savoir. Toujours est-il qu’à défaut de pouvoir porter une queue de sirène, je revêtirais volontiers une tenue de pirate. Pourquoi la robe sexy ? Parce que je suis assez souvent habillée en sac, donc de temps en temps une touche de féminité ne fait pas de mal. Et puis c’est agréable d’être sexy. Et pourquoi corset ? Parce que ça claque et que c’est pas évident à porter dans la vie de tous les jours donc tant qu’à rêver autant y aller à fond non de non !


  • Si tu étais un jeu de société ?

Le “Limite Limite”. Toujours repousser ses limites. Du pervers, du trash, du gore. J’adore ! Éventuellement le “TimeLine” pour la culture G.


  • Si tu étais un personnage de dessin animé ?14937108_10210932551174538_1274627810_n

Sailor Mercure, alias Molly. Connaissez-vous Sailor Moon ? Merci FoxKid pour m’avoir fait découvrir cet animé. Certes c’est pour les filles mais qu’est-ce que c’était bien ! En plus elles avaient des couleurs de cheveux extra ! Molly c’était le bleu. Et leurs prénoms ! Ah que de souvenirs. Ainsi ma préférence allait à Molly car son prénom était original, ses étaient cheveux bleus, son tempérament était doux et calme et elle était dotée d’une grande intelligence. Un exemple !


  • Si tu étais une catastrophe naturelle ?

14958854_10210932560254765_2034728691_nUne tornade qui dévaste tout sur son passage. Je me mets rarement en colère, voire jamais. Seuls mes proches peuvent m’avoir déjà vue ainsi. Je suis plutôt du style éponge, je garde, je ne dis rien, et je me mutile de l’intérieur. Mais si je suis énervée, mieux vaut ne pas être dans mon sillage. D’autre part, le prénom de mon frère signifie « tornade », ou plutôt « ouragan » en celte. C’est donc de famille. Et puis mon tempérament à vouloir toujours bouger, à être hyperactive colle assez avec la catastrophe. J’aime me voir aussi destructrice. Je me souviens de la première fois que j’en ai vue une, dans l’encyclopédie de mon frère, au côté de mon grand-père. C’était après une chute de grêle, je m’étais empressée d’aller voir à quoi cela correspondait dans le livre et avais découvert en parallèle le phénomène de la tornade.


  • Si tu étais un serial killer d’une série télé ?14923902_10210932541814304_129772716_o

Le Joker, c’est bon ? Des cheveux verts, un sourire diabolique, un rire tonitruant, un ennemi volant, et des idées tellement machiavéliques. Et puis… Heath Ledger ! Rien que ça ! C’est un psychopathe emblématique qui a tué de nombreuses personnes. Son personnage est une entité qui inspire les plus beaux déguisements. Pour Halloween c’est parfait ! Et c’est la période. Mouahaha. Que dire ? Le Joker. Ça résume plutôt bien.


  • Si tu étais un membre des RenardsHâtifs ?

Viny. C’est une maman poule trop bien qui fait des câlins quand ça va pas et qui est toujours là pour pouponner ou faire à manger. Elle est gentille, adorable et sait super bien maquiller pour Halloween ! Un vrai talent. Par contre… ne laissez pas traîner vos mangas.

— Hatanna


La sirène a été réalisée par Airon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *