Que lire… après les attentats ?

 

Depuis plusieurs semaines, la France et le monde entier sont bouche bée face à la violence qui nous a frappés lors des attentats du 13 Novembre. Après la stupeur et les tremblements de peur sont venus les sentiments d’incompréhension et la volonté de résister avec d’autres armes que les bombes et les fusils.

 

Ici, chez les Renards Hâtifs comme chez beaucoup d’autres, la lecture est apparue comme une des réponses à cette violence. À travers toutes les époques, les livres et les écrits ont été là pour contrer la violence, qu’elle soit physique, verbale ou constitutionnelle.

 

Lire, c’est s’ouvrir à d’autres univers, c’est vouloir comprendre le monde qui nous entoure, et pour ça, on vous a fait une petite sélection de livres qu’il est bon de lire ou de relire pour éviter de se prendre les pieds dans le tapis de l’amalgame.

 

Lors des attentats de Charlie Hebdo en Janvier, on nous a rabâché qu’il n’y avait qu’un seul livre à lire, un livre que plusieurs ont Traite_sur_la_tolerancebrandi en signe de protestation :

 

Le traité de la Tolérance, de Voltaire. Alors oui mais voilà, Voltaire est tolérant sur plein de sujets, sauf la religion. Grosso modo, ce qu’il dit dans cet ouvrage, c’est qu’il faut pendre un prêtre avec les boyaux d’un autre. Et en ce moment, on n’a pas forcément besoin de lire ce genre de choses. Sauf que, lire quelque chose qui date d’il y a 200 ans qui vomit le fanatisme et l’extrémisme religieux (quel qu’il soit), ça peut tout aussi faire du bien.

 

12358153_997790736934462_1469684452_n

L’islam expliqué aux enfants (et à leurs parents) de Tahar Ben Jelloun, écrit au lendemain du 11 Septembre 2001. Je l’ai lu enfant et je ressens, depuis quelques années, le besoin de le relire pour tenter de comprendre tout un tas de choses. Comme pourquoi, depuis tant de temps, on peut lire, voir, entendre tant d’idioties et de bêtises sur l’Islam. Pourquoi on en fait une religion de haine alors que, non, pas plus qu’une autre.


Moi, Malala, de Malala Yousfazai, la jeune pakistanaise qui a été prise pour cible par les Talibans en 2012 et a obtenu le Prix Nobel de la Paix en 2015. Ce qui peut être idéal avec le combat contre l’extrémisme se fait d’abord chez les musulmans même.

Paris est une fête d’Hemingway, comme l’a si bien conseillé la bienveillante Danielle, la dame interviewée par BFMTV durant le weekend. Pour ne pas oublier que Paris, ville Lumière, a toujours su rayonner.

 

Kiffe Kiffe Demain, de Faïza Guène. « C’est la faute aux banlieues ! » On a tellement entendu cette phrase que ce livre s’est imposé à moi. C’est une fiction, avant tout, mais c’est aussi un genre de témoignage sur la vie dans les cités pour qu’on arrête de fantasmer à ce sujet comme on peut le faire sur les chaines d’info.

12346761_997790770267792_363368725_n

Au choix, trois petits ouvrages qui expliquent ce qu’est la Laïcité dans les collection Que Sais-je des PUF, chez Flammarion ou Le Cavalier Bleu.

 

 

 

Bien évidemment, cette liste est non-exhaustive et basée sur mes lectures personnelles ou les conseils de libraires. Libre à vous de choisir.

 

Cependant, si vous achetez des livres pour comprendre le Djihad ou Daesh, ou encore simplement le terrorisme, faites attention à leurs auteurs. Ils sont plus souvent politisés que pédagogues ce qui pourrait vous embrouiller ou nuire à votre compréhension.


Si vous n’avez pas envie de vous plonger dans ces lectures, ce qui est compréhensible, le plus simple c’est d’ouvrir un autre bouquin, un qui vous plaise, un qui vous fasse plaisir, d’avoir une tasse de thé ou de café, ou de chocolat ou même un verre de whisky si ça vous plait. Vous pouvez sinon aller chercher des vidéos de chats mignons, faire du coloriage ou écouter les albums d’Adèle en boucle et vous égosiller sur ses nouvelles chansons.


— Sellylis

5 réflexions au sujet de « Que lire… après les attentats ? »

  • Hoho bel article et jolie sélection ! Le livre de Faïza Guène est vraiment un bon choix.

    Je peux aussi conseiller ce livre d’Ali Benmakhlouf : Pourquoi lire les philosophes arabes ? ainsi que l’Histoire du Terrorisme : De l’Antiquité à Daech de Gérard Chaliand aux éditions Fayard qui propose une analyse très intéressante du phénomène du terrorisme avec un minimum d’objectivité et d’honnêteté intellectuelle.

    Laurie.

  • Merci pour ces conseils ! C’est vrai que le premier remède à la violence reste la connaissance : ) moi malala me tente bien d’ailleurs.
    Pour aller encore plus loin dans l’analyse de cette situation je conseillerais ‘ l’orientalisme ‘ de Edward Saïd.

  • Sinon, au niveau des essais :
    – dominique moïsi, la géopolitique de la peur
    – jacques rancière, la haine de la démocratie
    – T. Todorov, la peur des barbares
    Des ouvrages qui commencent à dater mais qui font penser que la France et beaucoup d’entre nous sommes incapables de prendre de la hauteur et d’aller plus loin que le ressentiment.
    Mais comme ce n’est pas de la littérature, il me faut conseiller au moins qqchose autour du thème de l’amour : pourquoi pas les poèmes de Pablo Neruda? (La centaine d’amour par exemple). Parce que putain la vache, on en a bien besoin.
    Tom.

  • « Depuis plusieurs semaines, la France et le monde entier sont béats face à la violence qui nous a frappés lors des attentats du 13 Novembre. »

    Heu… béats? Vous voulez bouche bée plutôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *