Que lire… pour une pause douceur ?

pink-nectar-flowers-spring-time-725x544

Bonjour, bonjour les hirondelles, y a d’la joie…. Vous l’aurez compris à mon humeur guillerette (tiens encore un mot qu’on a pas ressorti des tiroirs depuis 1957), il fait beau, il fait chaud, bien que tout soit très relatif selon la région où vous vous trouvez, et surtout les allergies reviennent au galop, bref : c’est le printemps !

Personnellement, j’aime beaucoup cette saison, mais voyez-vous, le printemps ne m’aime guère, le pollen, tout ça…

Cette idyllique saison est pourtant un moment de stress intense, bien qu’au final, la vie en général est un moment de stress intense, mais c’est extrêmement pessimiste comme message, et je suis foncièrement positive comme personne. Par exemple je suis positivement sûre que les longs trajets en bus sont un avant-goût de l’enfer. Bref, stress intense disais-je. En effet, pour nous, étudiants, ou bien élèves en tous genres le printemps aussi fait figure de purgatoire : les oiseaux chantent, les arbres fleurissent et tous les examens et les deadlines approchent.

Bien loin de moi l’idée de vous rappeler à ces cruelles réalités. Non, je vous propose justement de vous évader un peu, avec des petites pauses de douceur (ou presque) dans ce monde de brutes ! En effet, ouvrir un livre, c’est comme le tricot, la mécanique, la cuisine, les ateliers macramés ou refaire la mosaïque du carrelage de la cuisine avec des  capsules de bières, ça relaxe. Mais le temps manque souvent pour attaquer l’intégralité de Proust, surtout quand on n’a toujours pas fini de lire les livres de son  programme scolaire. C’est pourquoi tata Viny va vous parler de quelques livres tout mignons (ou presque n°2) et tout courts, parce que chez les Renards, on prend aussi soin de vous !


  • Le-Petit-Monde-de-Liz-PandaLiz Climo et son petit monde :

Il s’agit ici de livres pour ceux qui désirent un break de “trop choupitude”. Dans ses petites bandes dessinées, Liz nous entraîne dans un charmant univers, porté par un humour adorable mais intelligent, pour lequel j’avoue avoir une très grande tendresse. Ce monde de douceur a également l’avantage de vous permettre de travailler votre anglais si voulez le lire en version originale, puisque la langue y est abordable pour les lecteurs non-bilingues. Et si vous n’avez même pas le temps de courir jusqu’à votre librairie car vous êtes absolument écrasés par le travail, Liz Climo propose plusieurs de ses strips en ligne sur son tumblr (c’est en anglais mais il y a de jolies images) :

http://lizclimo.tumblr.com/

Alors, elle est pas belle choute la vie ?


  • 100 reasons to panic about being a grown-up (pour les bilingues)  :

51nwMw7FfqL._SY450_Je sais que c’est extrêmement sectaire de parler de livres qui n’existent qu’en langue anglaise, mais après tout, pourquoi pas? Surtout que pour moi, la littérature plaisir est un excellent moyen de pratiquer la langue, et d’apprendre du vocabulaire sans s’en rendre compte !

Je suis bien consciente que j’ai dit dans l’introduction « mignon » et que ce livre ne l’est pas tout à fait. Il est écrit avec beaucoup d’ironie et au final donnerait presque  envie de se rouler en boule sous la couette et de ne plus jamais en ressortir. Fort heureusement, les petits astérisques en bas de page sont là pour tenter de vous montrer tous les bons côtés de ces raisons d’avoir peur de l’âge adulte. Par exemple, oui, il va falloir que vous vous trouviez un chez-vous (enfin probablement un 9m2 dans une cité U) MAIS…. Vous aurez votre boîte aux lettres rien qu’à vous ! Et c’est déjà un bon début !


  •         Saccage ce carnet (pour ceux qui ont vraiment besoin de se défouler)1507-1

Je suis une puriste en ce qui concerne l’espace sacré du livre. Ou plutôt j’en fus. Je suis capable de sautiller de joie devant une vieille édition d’un Hugo, mais après des études de lettres j’ai paradoxalement appris à enfreindre mes règles de non-violation de l’espace qu’est la page. Comment suis-je supposée pouvoir écrire un mémoire sans recouvrir mon livre de post-it et sans souligner les passages qui m’intéressent ? Alors reposez les fagots que vous aviez commencé à rassembler pour mon bûcher et laissez-moi vous expliquer pourquoi ce livre, vous avez le droit de le malmener : c’est le but.  En période de stress je vous recommande ce drôle d’objet qui, dans son titre, vous demande de le dégrader.

            Sur chaque page, une note vous explique ce que vous devez faire subir au carnet, afin de le transformer en journal de bord de vos crises de stress, et d’en faire un objet unique. Ainsi, vous aurez la possibilité de coller des choses dedans, de la gommette au vieux chewing-gum, de déchirer des pages, d’emporter le carnet sous la douche ou encore de faire des taches de café dessus. Créatif et presque thérapeutique donc !


  •  Les livres de coloriage pour adultes si vous n’aimez pas lire

50240232L’idée d’ouvrir un truc avec des mots dedans pour vous détendre vous rebute ? J’ai aussi pensé à vous, grâce aux très populaires livres de coloriage pour adultes. Comme toute activité manuelle, le coloriage détend, et quand on est grand, c’est une occupation encore plus appréciable que lorsqu’on est enfant. En effet, vous n’avez plus votre vieille tante Gertrude pour vous faire remarquer que vous dépassez. D’ailleurs, par pur esprit de revanche, vous pouvez décider de dépasser sur toutes les pages et de faire un monochrome, après tout, vous êtes grands et vous faites ce qui vous chante.

Et si les mandalas, c’est trop classique pour vous, ou bien que tous ces détails vous donnent une grosse migraine digne d’un lendemain de soirée, je vous conseille The Hipster coloring book (parce qu’avouons-le, nous sommes tous des hipsters en puissance) ou Keep Calm and color cats, afin de mettre une pléthore de couleurs sur votre animal préféré, et ce sans risques de visites surprises de la SPA.


            Que vous soyez branchés créations récréatives, pastels grasses ou bien petits dessins adorables, je vous souhaite de bonnes pauses détentes et plein de courage pour le travail qui s’y intercale.

Marinièrement vôtre

— Viny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *