Les œuvres que je n’ai jamais terminées

Chers renardeaux, chaque mois il est question de mes nombreuses lectures, mais aujourd’hui, j’aimerais vous faire part des œuvres « interrompues ».

Voici donc les quelques titres auxquels je n’ai su accrocher :

 

Tout d’abord, et certains le savent déjà, Harry Potter. Eh oui ! Ce cher Harry a su ravir le cœur de nombreux lecteurs mais pas le mien. Et à l’heure actuelle, je n’ai aucune envie de m’y mettre. Le premier tome a été commencé fin primaire – début collège je dirais. Ça m’a dégoûté de la lecture pendant un an environ. Je crois que je suis finalement parvenue à en venir à bout mais rien de plus. Pourtant les sept volumes trônent confortablement sur l’une des étagères de mes deux bibliothèques.

Ensuite, Le Rouge et le noir de Stendhal. Oui, navrée pour les fans, j’adore ces couleurs qui sont celles de mon intérieur, mais là non, c’est trop. J’ai saturé à la cent-cinquantième page. Autant de temps pour effleurer une main et que ça soit un drame, j’ai pas pu. Je ne doute pas du potentiel de la chose, surtout à l’époque, mais au lycée c’était impossible. Pourtant j’ai adoré Les Misérables. Allez savoir. Trop lent, trop lourd.

 

Pas davantage de succès pour Cinquante nuances de Grey. Il paraît que le tome où Christian parle est pas mal, pourquoi pas, mais à lire… impossible ! Trente pages du premier tome, tout au plus. Des fautes, des incompréhensions, je n’ai pas accroché. Les films sont sympathiques, bien que Psychose m’ait fait plus d’effets. Oui, bon, chacun ses goûts ! Ce n’est pas le style du livre qui me déplaît, bien au contraire. J’ai adoré la trilogie d’Irène Cao, qui est véritablement dans la même veine, et j’ai beaucoup aimé les Beautiful Bastard. Quant à mon esprit puritain ! Ahah ! Oubliez-le, ce n’est pas lui qui m’a fait détester l’ouvrage. Non, simplement ce titre-là.

Autrement je ne suis jamais parvenue à terminer : Vénéneuses d’Anna Godbersen, Magie brute de Larry Correia, Les Diaboliques de Barbey D’Aurevilly ou encore Les Pirates de San Francisco de Jack London – et pourtant j’adore le monde de la piraterie !

 

Plus embêtant, je n’ai pas réussi à venir à bout des Âmes vagabondes de Stephenie Meyer, pourtant j’aimais l’histoire, j’apprécie l’auteure et j’ai bien aimé le film, des années plus tard, à sa sortie. C’est ainsi. De même que Orgueil et préjugés & zombies, le Jane Austen revisité par Seth Grahame-Smith. Pourtant l’idée me plaisait beaucoup et j’ai aimé le film original. Peut-être un jour attaquerai-je l’ouvrage originel ? Qui sait ? Mais c’était la période zombie et trop de zombies tue le zombie (y a qu’à regarder cette phrase !). Les séries en raffolaient et de devoir les retrouver dans mes lectures a causé une overdose. Enfin, dernier livre attaqué et non terminé, et pas des moindres sachant que j’ai assurément dévoré les films : le premier tome de Millenium de Stieg Larson. Une raison ? Sans doute parce que c’était pour les cours et que je ne possédais que la version numérique – je n’aime pas lire en dématérialisé. Il n’y a pas d’autres explications car en soit le texte me plaisait beaucoup. Mais obligation + format ebook + temps limité (à l’époque) = hmm… non ! C’est bon, je lâche.

 

Enfin ! Ceci n’est qu’une brève liste des rares titres que je ne suis jamais arrivée à lire en entier. Les autres ont soit été lus dans leur intégralité, soit non ouverts. Par ailleurs, si vous avez des titres à me faire découvrir, je suis toute ouïe chers lecteurs de mon cœur !

À très vite,

Votre sirène qui sillonne les mers !

 

Pour retrouver toutes mes activités, cliquez ici.

Retrouvez mes actualités sur FacebookTwitter.

– Hatanna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *