Salon du livre jeunesse de Roussillon

Oyez, Oyez ! Un peu de frais ? Un peu de Noël ? De la jeunesse, des livres et beaucoup de convivialité. Voici venu le temps des fêtes de fin d’année. Quoi de mieux, dès lors, pour se donner des idées, que de se rendre dans un salon du livre tout bien équipé ?

C’est au cœur du Luberon, dans un petit village tout ocré répondant au nom de Roussillon, que je me suis rendue en ce samedi 26 novembre 2016. Et ce week-end, comme chaque année, l’heure était au salon du livre jeunesse. Nous avons ainsi pu découvrir avec enthousiasme Janik Coat et Anne Cortey, les invitées. D’un côté l’illustration, de l’autre le récit. C’est ainsi que fonctionne le salon depuis de nombreuses années déjà. D’ordinaire, les deux personnalités ne se connaissent pas mais l’heure était à l’innovation. C’était d’ailleurs très agréable de voir deux personnes qui s’entendent bien et qui ont l’habitude de travailler ensemble.

Tout débute il y a bien longtemps. À vrai dire, personne ne saurait dire quand exactement. Ce qui est sûr toutefois, c’est que la médiathèque municipale a repris le flambeau en 2007, lorsque la bibliothèque associative a changé de statut, et qu’elle a ainsi poursuivi la tradition de ce fabuleux salon du livre jeunesse. La visite commence alors avec une gommette. Rouge, verte, jaune, il y en a de toutes les couleurs. L’objectif est que chacun laisse sa trace sur l’hippopotame ou le rhinocéros de l’illustratrice. Cette idée tout à fait originale et particulièrement pertinente permet ainsi aux organisateurs de comptabiliser le nombre de personnes présentes au cours des différentes journées. La balade se poursuit par la découverte des différents stands, des libraires (L’Eau Vive d’Avignon, Croq’ La Vie de Roussillon) au Conservatoire d’ocre en passant par la dernière boutique de musique du Pays d’Apt, Arpège. On peut ainsi découvrir des acteurs locaux. La médiathèque a en effet à cœur de valoriser le territoire qui l’entoure. Cela permet de rassembler des partenaires divers autour d’un même événement.

Après la découverte de pépites en tous genres, on peut prendre part à des ateliers proposés par des intervenants extérieurs. Parents comme enfants peuvent ainsi partager un moment ensemble. L’échange est au cœur de ces animations. De magnifiques travaux sont ainsi affichés sous le chapiteau et permettent à tous de s’en abreuver les yeux.

Il a toujours été question de jeunesse. Des auteurs locaux premièrement, puis, peu à peu et après de nombreuses prises de contact, d’autres horizons se sont ouverts et c’est ainsi que des auteurs venus de toute la France ont pu fouler le sol roussillonnais. Une liste « idéale » est élaborée par les bibliothécaires. Ils l’écument à la recherche de la perle rare qui acceptera de participer à ce petit moment de douceur. Les conseils des auteurs venus par le passé sont également d’une aide précieuse.

À noter que tout est gratuit ! C’est un libre accès aux livres, à l’évasion et à toutes ces merveilles.

De plus, une tombola était organisée et permettait à tous les participants de gagner. J’ai ainsi pu m’afficher avec une magnifique casquette ! On peut d’ailleurs remarquer la qualité brillante de cette tombola où il fallait gratter une carte pour y découvrir un symbole associé au gain. Pour ma part, une belle banane à peine épluchée. Un espace ludique et sympathique. De petits mets sucrés pouvaient également nous sustenter à l’heure du goûter. Et comme tout un chacun sait, il est toujours l’heure de goûter quelque part. Le salon se terminait finalement le dimanche sur un spectacle. Cette année, le ton était donné par un « petit bal ». Premiers pas de danse pour ces petits mignons du Luberon.

Ouvert sur une période de cinq jours, le public n’est accepté qu’à partir du samedi. En effet, du mercredi au vendredi, les activités et rencontres avec les auteurs sont réservées aux enfants.

L’évènement prenant généralement place fin novembre, je vous invite fortement à venir y prendre part l’année prochaine ! C’est une excellente occasion pour commencer à prévoir ses petits cadeaux.

Je remercie chaleureusement Caroline et Muriel pour leur aide précieuse et leur générosité.

— Hatanna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *